ReSanté-VousInnovation sociale : Qu'est ce que c'est ? - ReSanté-Vous      

Innovation sociale : Qu’est ce que c’est ?

Quelle est la différence entre innovation et invention ? A partir de quand innove-t-on ? Quel est l’intérêt d’innover ? Et d’innover à ReSanté-Vous ? Pouvons-nous tous être des innovateurs ? Mais que font Benjamin Le Fustec et Frédérique Bunlon à ReSanté-Vous en tant que chargé de recherche et d’innovation ?


Si vous aussi vous vous posez toutes ces questions, cet article est fait pour vous !

Benjamin Le Fustec et Frédérique Bunlon ont accepté de nous éclairer un peu mieux sur l’innovation, notion que l’on retrouve de manière récurrente, mais qui revêt des contours parfois flous. Benjamin est chargé d’animer le programme de recherche (Nérée) de RSV depuis plus d’un an. Il est également doctorant en Science de Gestion[1], Frédérique est Docteure en STAPS, spécialisée en psychologie cognitive et sociale.

Qu’est-ce que l’innovation ?

Benjamin Le Fustec (BLF) : L’innovation est une notion qui a suscité énormément d’écrits et autant de définitions. C’est Schumpeter le premier qui la définit comme « l’introduction, dans l’entreprise, de nouveaux procédés techniques, de nouveaux produits ou services, de nouvelles sources de matières premières, de nouveaux débouchés et de nouvelles formes d’organisation du travail »[2]. Cependant, Schumpeter n’évoque ici que l’aspect technologique et marchand de l’innovation en entreprise.  Si l’on prend la définition de la Commission Européenne, l’innovation c’est « Produire, assimiler et exploiter avec succès la nouveauté dans les domaines économique et social »[3]. Cette définition évoque donc l’innovation d’un point vue global, en pensant ses retombées dans la sphère socio-économique.

D’une manière générale, l’innovation nait des incertitudes, des essais et des erreurs, de la découverte faite par hasard (sérendipité). Il est rare qu’elle s’organise et se décrète comme on commanderait à un miracle d’apparaitre soudainement. Elle est le fruit de l’entropie (du désordre) qui règne dans les organisations humaines et qui permet la naissance des idées les plus folles.

Et l’innovation sociale ?

BLF : Du coup, ce serait trop facile, il n’existe pas non plus une seule définition de l’innovation sociale. Il existe cependant un consensus autour du fait qu’elle répond à un besoin social non ou mal satisfait et qu’elle intègre, notamment, une forte dimension participative dans son développement. Elle inclut le maximum de parties prenantes dans sa conception et notamment l’utilisateur final (une personne âgée par exemple). Elle porte potentiellement un vecteur de changement sociétal.

FB : A ReSanté-Vous nous nous situons principalement dans l’innovation sociale : il s’agit par exemple de proposer de nouveaux services qui répondent à des besoins existants mais qui ne sont pas encore pris en charge par les services actuels. En effet, il s’agit de travailler en synergie avec les diverses parties prenantes (clients, partenaires, fournisseurs…). La configuration de ReSanté-Vous facilite ce travail dans la mesure ou de nombreux corps de métiers collaborent quotidiennement.

Inventer et innover, c’est pareil non ?

BLF : Et bien non ! Une innovation est une invention qui a trouvé son marché, sa cible. Les inventions du concours Lépine en sont le bon exemple. Leurs inventeurs proposent justement leurs inventions à ce concours pour les faire connaitre et espérer les voir déboucher sur un marché porteur. Dans le cadre de l’innovation sociale, l’intérêt n’est pas le marché mais bien le besoin social auquel l’invention répond.

FB : Les définitions peuvent se ressembler en effet. Et inventer c’est aussi un peu innover : c’est la finalité qui va distinguer les 2 termes. Dans l’innovation, on cherche à répondre à un besoin. L’invention peut servir l’innovation.

Pourquoi est-ce que nous innovons ?

BLF : Pour les uns, l’innovation sera un moyen de se développer par la différenciation qu’elle permet de réaliser face à la concurrence. Pour les autres, elle permettra d’optimiser des chaines de productions ou des processus afin de gagner en efficacité et en efficience. Enfin, mais sans être exhaustif, elle sera l’occasion de réorganiser une entreprise en innovant sur le plan managérial par exemple.

FB : A ReSanté-Vous, notre leitmotiv est d’améliorer le quotidien des ainés. L’innovation s’impose de fait à nous : lorsque nous faisons face à des situations problématiques, gênantes, etc. auxquelles il n’existe aujourd’hui pas de solution, nous essayons de trouver une solution pour y répondre. Ce « nous » correspond aux membres de RSV, mais intègre également les parties prenantes concernées par la problématique soulevée.

Qu’est-ce qui fait la particularité de la recherche et de l’innovation à ReSanté-Vous ?

BLF : Notre particularité provient du fait que nous mettons en place, grâce à la recherche, l’ensemble des conditions d’émergence d’une innovation ancrée dans le vécu des acteurs. C’est-à-dire que nous faisons en sorte qu’elle réponde précisément aux besoins que la personne exprime (verbalement ou non) en associant le maximum de compétences. Tous les niveaux de l’entreprise contribuent à la recherche. D’une part, d’un point de vue « top-down » avec l’impulsion, l’expertise et la spécialisation des chercheurs. D’autre part, d’un point de vue « bottom-up » par la polyvalence des professionnels de terrain et d’encadrement permettant cette vision ancrée et réaliste des besoins. Notre modèle est donc horizontal, tout le monde a ReSanté-Vous travaille dans le sens de l’innovation et peut émettre une idée, un avis ou une vigilance.

FB : J’ajouterais simplement que la diversité des profils des membres de RSV est une richesse pour le programme de Recherche, et l’innovation. Les points de vue d’un ergothérapeute seront différents de ceux d’un actiphysicien, qui seront différents de ceux d’un anthropologue. C’est en collaborant ensemble, dans une même finalité que nous pouvons faire émerger des solutions innovantes pertinentes et adaptées aux besoins. C’est le cas par exemple dans le projet Ma Maison A Venir[4] (voir article à paraître dans la newsletter du 05 Septembre 2018).

Est-il toujours possible d’innover ? Quels sont les freins à l’innovation ?

BLF : Malheureusement et comme on l’a dit, innover ne se décrète pas. On ne fait pas d’innovation pour de l’innovation. Il faut qu’elle porte un sens précis pour les gens qui en sont les destinataires. On pense ici aux innovations technologiques de la Silver Economie à destination des personnes âgées qui sont bien souvent conçues pour elles mais sans elles.

FB : Innover c’est répondre à un besoin. Tant qu’il y aura des besoins non ou mal satisfaits, il y aura une place pour l’innovation. Le plus difficile est alors de trouver la solution la plus adaptée, et susceptible d’être utilisée, acceptée, perpétuée. Je pense que pour innover il faut savoir tomber ses barrières : commencer par ne pas se mettre de frein, de limite. Ils viendront rapidement d’eux-mêmes… Je préfère voir en grand, rêver, quitte à revoir mes ambitions à la baisse le cas échéant.

 

A la lumière de ces réponses, nous espérons avoir suscité en vous l’envie d’innover (et d’inventer), d’être « innovacteur ». Et oui, personne n’est à l’abri de l’innovation, qu’on le veuille ou non ! Qui sait, peut-être serez-vous le prochain Christophe Colomb, ou les prochaines Sœurs Tatin[5].

 

 

[1] Rattaché au laboratoire IRGO de Bordeaux, sous la direction de S. Trébucq.

[2] Schumpeter J., 1912, Théorie de l’évolution économique.

[3] Commission Européenne, 1995, Livre Vert sur l’innovation.

[4] C’est un appartement témoin mobile composé d’une cuisine, une chambre et une salle de bain. Ce camion aménagé se déplacera au plus près des personnes âgées pour leur présenter différentes solutions technologiques et domotiques afin d’adapter leur logement à leur avancée en âge.

[5] C’est en cherchant une nouvelle route vers les Indes orientales que C. Colomb a découvert l’Amérique, et par maladresse que les sœurs Tatin créèrent la célèbre tarte.

Les Éclaireurs du tour mettent en lumière la « faim de vie » en EHPAD

Du 17 au 21 juin dernier, un projet ...

Innovation sociale : Qu’est ce que c’est ?

Quelle est la différence entre innovation et invention ? ...