ReSanté-VousActivité physique & Techno numérique : rester connecté sans disjoncter - ReSanté-Vous      

Activité physique & Techno numérique : rester connecté sans disjoncter

Activité physique & Techno numérique : rester connecté sans disjoncter

Illustration S. OLIVIER

 

« Restez chez vous, bougez chez vous » : telles étaient les recommandations de notre Ministre des Sports R. Maracineanu le 19 mars 20201. La période de confinement que nous avons vécue a impacté fortement nos habitudes. Actifs ou moins actifs avant le confinement, celui-ci a eu un effet sur la pratique d’activité physique pour près de 8 Français sur 10 selon une étude de l’ONAPS2. Chez certains, la pratique a augmenté, quand pour d’autres elle s’est réduite à peau de chagrin… Quel chagrin… On a vu des gens courir un marathon sur leur balcon ou dans les couloirs de leur EHPAD3, et d’autres rester isolés dans leur chambre 24h/24… Nous n’avons pas été tous égaux durant cet épisode de crise…

Une large part de la population s’est mise au télétravail (+3.3 millions4), et les risques de la sédentarité ont dès lors interpellés les autorités compétentes : Attention ! La sédentarité tue, c’est même un des pires fléaux sanitaires du 21ème siècle ! L’INRS a ainsi publié un document intitulé « Télétravail en confinement : prévenir le comportement sédentaire »5. Mais attention, il ne s’agit pas pour autant de devenir un « actif sédentaire » ! Courir 10km le dimanche matin ne comblera pas totalement les méfaits de la sédentarité si je suis assis 7h par jour du lundi au vendredi6 ! Le Ministère des Sports a, pour l’occasion, lancé une web-application7 à disposition du grand public.

Concernant les plus âgés, des revues comme Sciences et Avenir ont titré : « Coronavirus : des conseils aux séniors pour bien vivre le confinement et rester en forme ». On a aussi vu des tutoriels à la pelle sur YouTube, capitalisant des milliers de vues. Nous pouvons même souligner que la Fédération française de la retraite sportive a proposé une quarantaine de vidéos sur sa chaîne YouTube dédiée aux activités physiques adaptées aux seniors. Mais qu’en est-il de nos parents, grands-parents en EHPAD, fermés dans leur chambre nuit et jour ? Des âgés isolés à domicile ? Ont-ils été prévenus des risques de cette sédentarité ? Quelqu’un les a-t-il avertis des conséquences néfastes de ce manque d’activité ? Des actions ont-elles vues le jour pour éviter cette inactivité, cette sédentarité ? Ou ont-ils été (encore) « oubliés » ? La perte de la force musculaire est inéluctable en l’absence de mobilisation, la pratique d’une activité physique régulière est donc primordiale afin de maintenir son autonomie et de ralentir la fragilisation due au vieillissement8,9.

Et les soignants ? Aides à domicile, aides-soignants enchainant les heures supplémentaires tout en intégrant de nouvelles règles d’hygiène et de sécurité, allant parfois jusqu’à résider sur leur lieu de travail pour protéger à la fois les résidents et leur famille. Ces professionnels de proximité présentent des indicateurs de santé plus défavorables que les autres salariés au même âge (TMS, surcharge pondérale, hypertension, etc.)10. N’existerait-il pas un moyen de s’appuyer sur ces professionnels de proximité pour partager des activités avec les âgés isolés tout en impactant positivement la santé de chacun ?

La diversité des actions mises en œuvre durant le confinement nous révèle que non, les âgés en EHPAD, à domicile, les isolés n’ont pas toujours été oubliés : durant ces semaines de confinements, nous avons vu exploser le nombre de visio : Skype, Zoom, Facetime, WhatsApp, etc. En effet, comme l’a souligné le Président dans son allocution du 13/04/2020 : « Si le virus tue, l’extrême solitude est très dangereuse », propos renforcés par ceux du Ministre de la Santé quelques jours plus tard : « L’isolement fragilise, nous devons lutter contre l’isolement ». Ces outils ont ainsi permis de lutter contre le sentiment de solitude et d’isolement de nombreuses personnes. Certains y ont même vu une opportunité de proposer des séances d’activité physique à distance ! Le numérique semble être une piste prometteuse : il permet de passer outre les problématiques liées au confinement puisque les séances peuvent être individualisées, en chambre par exemple. Le numérique pourrait alors pallier au manque d’activité en proposant des activités adaptées aux individus, il pourrait ainsi constituer une aide importante permettant de favoriser l’autonomie11. Toutefois, comme l’ont montré de nombreux auteurs, on observe rapidement un désengagement des individus en l’absence de relation sociale12 : un suivi est nécessaire au maintien de l’activité. Le fait d’être accompagné par une ressource apparaît comme un facteur important pour l’engagement des aînés dans des programmes d’activité physique et par conséquent dans le maintien et l’amélioration des capacités physiques. Les créateurs de ces applications l’ont bien compris et une solution est alors de s’appuyer sur les professionnels de proximité. Numérique et lien social sont associés pour le bien-être de chacun, âgés et professionnels. C’est en ce sens que se développent pléthores de nouvelles applications telles qu’AutonHome, Covirtua, Curapy.com, ExoStim, HappyNeuron, NaturalPad, NeoSilver, Voracy Fish, X-Torp, etc. Chacune de ces applications vise notamment un accompagnement ludique et individuel à domicile (médié par l’application et par un professionnel de proximité).

ReSanté-Vous s’est aussi investie dans cette démarche : avec « ActiDuo » nous avons partagé des vidéos gratuites pour tutorer la pratique d’une activité physique en duo âgé / soignant pendant le confinement. Ainsi, comme souligné par l’ARS13, au-delà de la prévention des risques d’ordre physiques et physiologiques, ces séances permettent d’organiser un moment de convivialité en duo. ActiDuo est le fruit du programme de Recherche « SAAD Donne Envie » mené depuis 2017 à ReSanté-Vous. La période de confinement a engendré une accélération de sa diffusion. Des expérimentations sont actuellement en cours sur la Nouvelle-Aquitaine en vue du développement de l’application numérique ActiDuo au sein des SAAD et des EHPAD.

Pour conclure, soulignons que les effets de l’activité physique sont bénéfiques quel que soit l’âge auquel elle est commencée, même à 60, 70 ans ou plus14, il n’est donc jamais trop tard pour commencer ! Alors comme nous l’a demandé notre ministre, en temps de confinement, restons chez nous, bougeons chez nous… Et rejoignons ainsi les mots de Jacques Brel : « Un homme, c’est fait pour bouger, ce n’est pas fait pour s’arrêter. Tout le malheur vient de l’immobilité »

1 Voir le message de Roxana Maracineanu : www.sport.gouv.fr
2 Résultats enquête – L’activité physique pendant le confinement : www.onaps.fr (site de l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité).
3 Projet porté par Mathilde Lucas, psychomotricienne, en collaboration avec toute l’équipe de l’EHPAD Les Doucets au Val-des-Vignes (16) et avec bien sûr l’ensemble des résidents : voir la vidéo en ligne
4 Sondage Odoxa : www.odoxa.fr
5 Le télétravail en situation exceptionnelle : www.inrs.fr
6 HADGRAFT NT., WINKLER E., CLIMIE RE., GRACE MS., ROMERO L., OWEN N., & al., Effects of sedentary behaviour interventions on biomarkers of cardiometabolic risk in adults: Systematic review with meta-analyses. Br J Sports Med. 2020;1–13.
7 Site Bougez chez vous : www.bougezchezvous.fr
8 GINESTE Y., PELLISSIER J., Humanitude, Comprendre la vieillesse, prendre soin des Hommes vieux. Armand Col. 2007. 78 p.
9 BLAIN H, VUILLEMIN A, BLAIN A, JEANDEL C., Les effets préventifs de l’activité physique chez les personnes âgées. Press Médicale. 2000;29(22):1240–8.
10 ROUCHAUD A, DEGRASSAT C., EVolutions et RElations en Santé et Travail (Evrest) appliqué au secteur des aides à domicile en Limousin. 2015.
11 VIGOUROUX N., VELLA F., CAMPO E., BOUGEOIS E., DUCHIER J., Observation multimodale de la découverte de technologies par des seniors. In: 28ième conférence francophone sur l’Interaction Homme-Machine, Atelier sur les Nouvelles technologies pour les Ainées, défis et perspectives. Fribourg, Suisse; 2016. p. 16–9.
12 LEES FD., CLARK PG., NIGG CR., Barriers to Exercise Behavior Among Older Adults : A Focus-Group Study. 2005;23–33.
13 Communiqué de presse de l’ARS Nouvelle-Aquitaine – Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 26/04/2020 : www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr
14 État des lieux de l’activité physique et de la sédentarité en France – édition2018 – personnes avançant en âge : www.onaps.fr

Édito ReSanté-News Juillet 2020

Le sport se conjugue à tous les temps ...

Le paradigme d’une approche transdisciplinaire et inclusive en gérontologie

Le paradigme d’une approche transdisciplinaire et inclusive en ...