Regards extérieurs ›
Interview : 15 minutes pour soi
  • Nathalie DE WOUTERS Psychologue clinicienne et sophrologue
  • Paul MATTON Directeur de la Maison de repos La Cambre (Belgique)
  • Laurence RUSCART Psychologue clinicienne et référente pour la démence
  • Karin FLUYT Aide-soignante et responsable du service d’entretien
  • Vera GEERINCK Responsable infirmière
  • Emilia PEDRO MASEVO Assistante administrative
Posté le 14 avril 2022 dans Regards extérieurs

À la maison de repos La Cambre en Belgique (Groupe Korian), Nathalie DE WOUTERS, psychologue clinicienne et sophrologue a mené une expérience basée sur le bien-être des professionnels au sein de cette énorme structure qui compte 300 places. Cette expérience est à l’initiative et portée par Laurence RUSCART, psychologue de la structure et responsable du projet. Retour sur une interview réalisée et diffusée pour le Colloque ReSanté-Vous 2021.

« Les soignants sont des champions pour s’occuper des autres mais pas pas vraiment d’eux-mêmes »

Paul MATTON, Directeur, et Laurence RUSCART, Psychologue clinicienne de la Maison de repos, nous dressent les enjeux de pouvoir faire une pause pour soi dans un climat où, COVID oblige, le temps consacré est forcément utilisé pour s’occuper d’autrui… mais parfois au détriment son propre bien-être.

Déroutant, voire culpabilisant, le personnel hésitait à s’accorder un temps « off » pendant sa journée de travail. Il aura donc fallu un peu de temps et une implication du personnel encadrant, pour que les autres professionnels participent aux ateliers dirigés par Nathalie DE WOUTERS, psychologue indépendante. Il était d’ailleurs important que ce soit une personne extérieure à l’établissement qui anime ces séances, facilitant ainsi l’ouverture de la parole sans « crainte » de retombées depuis la hiérarchie.

Des ateliers « à la demande des personnes »

L’autre réticence rencontrée était l’interrogation de ce qui pouvait se passer pendant ces « 15 minutes pour soi ». « Je n’ai rien à dire », « je n’ai pas de problèmes », le simple fait de rencontrer une psychologue pouvait parfois perturber et freiner la participation. Parfois, ils y allaient à deux pour briser la glace et ensuite y revenir plus sereinement.

« Ce qu’il s’y passe ? C’est à la demande de la personne. (…) Je propose à la personne soit une relaxation, soit un moment d’échanges à partir de cartes illustrées, soit la personne a des choses à dire … » nous explique Nathalie DE WOUTERS. En définitive, ce temps pouvait tout aussi bien durer 5 minutes que 45 minutes en fonction des besoins de la personne.

« Ça m’a fait du bien ! Incroyable ! »

En fin d’interview, on retrouve Karin FLUYT, Aide-soignante et responsable du service d’entretien, Vera GEERINCK, Responsable infirmière, et Emilia PEDRO MASEVO, Assistante administrative, qui nous présentent leur ressenti après cette expérimentation dont les bénéfices furent à la hauteur des attentes.

Leurs différents témoignages illustrent les différents leviers sur lesquels Nathalie a pu jouer. Ces séances ont non seulement fait du bien aux participants, mais également aux collègues et aux supérieurs hiérarchiques…

Propos recueillis par Guy LE CHARPENTIER

Colloque ReSanté-Vous 2022

Les 8 & 9 juin 2022, rendez-vous au Palais des Congrès du Futuroscope pour la 11e édition de notre Colloque…

Infos & inscriptions ›